• Voici le compte-rendu et des photos qui vient de nous être envoyé par un couple de français qui a visité l’école fin mars 2012 :

    "Nous avons visité cette école avec Ato Tefera le vendredi 30 mars. Nous avons été reçus par le directeur.

    Cette école a environ 33 ans ; c'est une des pires de la ville de Bahir Dar, en conséquence elle reçoit les enfants les plus pauvres ; plus de 140 enfants sont orphelins, les parents des autres sont mendiants, journaliers... Elle compte 2.028 élèves, divisés en 2 groupes (matin, après-midi), 48 enseignants, 9 personnes pour l'administration, 20 classes. Sur ces 20 classes, 12 auraient besoin d'être reconstruites. Il n'y a pas de laboratoire, il y a une bibliothèque suffisamment pourvue en livres mais trop petite.

    Voici ce qui a été construit avec l'argent envoyé. Il s'agit de 97.000 ETB, c'est le directeur qui nous l'a écrit. Avec cet argent ils ont construit 2 petits bâtiments de 4 latrines (en tout il y en a 8, 4 dans chaque petit édifice sans doute). Cela nous paraît cher pour le résultat. Ce n'est pas suffisant car les anciennes sont inutilisables. Il y a de bonnes latrines pour les enseignants, mais pas assez pour les élèves.

    Le Rotary Club de Bahir Dar a financé d'autres toilettes qui n'ont jamais été terminées. Nous avons vu le soubassement qui ne sert à rien ! Le Rotary Club a aidé pour faire le socle en ciment des latrines mais ils ont interrompu l'aide avant la fin des travaux. Normalement, le gouvernement devait continuer cette construction... c'était il y a 3 ans...

    A noter que les nouvelles latrines sont toutes surélevées ; ainsi, elles peuvent être vidées une fois par trimestre ; ce sont des élèves qui sont chargés de ce travail désagréable.

    Il y a 3 ou 4 ans, des Français ont donné 1.000 ETB pour 88 familles (88.000 ETB), ils ont aidé pour le matériel et les uniformes pendant 3 ans, puis ont cessé. Ils sont venus il y a 3 ou 4 ans ; ils ont des plans pour construire un nouveau bâtiment avec 10 classes. Ils ne se manifestent plus. Pourquoi ? On leur a dit que si les Français n'avaient continué leur aide, c'est parce qu'ils n'avaient pas donné de nouvelles. Le directeur a reconnu que c'était vrai.

    Voici, transcrites à peu près complètement, les notes que nous avons prises.

    Jean-Louis BELET"

    CR visite école MESKEREM 16 BAHIR DAR – avril 2012

     

    Visite de l'école avec le directeur

     

     

     

     

    CR visite école MESKEREM 16 BAHIR DAR – avril 2012

     

    Bibliothèque de l'école

     

     

     

     

    CR visite école MESKEREM 16 BAHIR DAR – avril 2012

     

     Deuxième Bibliothèque de l'école (moins adaptée)

     

     

     

     

    CR visite école MESKEREM 16 BAHIR DAR – avril 2012

     

     

    Quelques élèves devant la salle de classe

     

     

     

    CR visite école MESKEREM 16 BAHIR DAR – avril 2012

     

     

    La cour d'école

     

     

     

    CR visite école MESKEREM 16 BAHIR DAR – avril 2012

     

     

    Classe à reconstruire


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique