• Ethiopie/Congo-Brazzaville: L'année 2013 sera-t-elle celle de l'Ethiopie ?

    Le footballeur nigérian Victor Moses entre les joueurs burkinabés Paul Koulibaly et Mady Panandetiguiri lors de la finale de la CAN 2013.

    L'équipe d'Ethiopie est arrivée jeudi à Brazzaville, quarante-huit heures avant le coup d'envoi du match contre la Centrafrique qui peut lui ouvrir les portes de l'ultime tour éliminatoire de la Coupe du monde. Le match qui aurait dû avoir lieu à Bangui a été, en effet, déplacé par la FIFA dans la capitale congolaise pour des raisons de sécurité.

    A la veille de son départ, elle a organisé un dîner dans un grand hôtel d'Addis Abeba, en présence du Président de la fédération, au cours duquel on a beaucoup pensé à l'avenir.

    Après une participation à la CAN après 31 ans d'absence, une qualification pour le CHAN et celle de Saint George pour la phase de poules de la Coupe de la Confédération Orange, une présence parmi les dix du dernier tour confirmerait la montée en puissance d'un football au sortir d'une très longue traversée du désert.

    Tranquille, le sélectionneur Sewnet Bishaw a dit à cafonline.com que tout sera fait pour réparer l'erreur mais qu'il faudra accepter ce que le destin leur réservera.

    Comme tout Ethiopien, vous n'avez que la victoire en tête?

    « Franchement oui. Nous nous sommes bien préparés à Nazareth parce que le climat n'est pas très différent de celui que nous allons trouver à Brazzaville.

    Le président de la Fédération a remis mercredi soir le drapeau éthiopien au capitaine Degu Debebe. Cela indique qu'il s'agit d'une mission nationale. Nous n'avons pas le droit de faillir. Gagner est un devoir et nous n'avons pas le droit à l'échec ».

    Vous seriez déjà qualifiés s'il n'y avait eu cette erreur stupide, avoir aligné un joueur inéligible contre le Botswana lors de la 4e journée.

    « Cela ne sert à rien de ressasser le passé. Nous avons confirmé que nous nous étions complètement remis de cette erreur en nous qualifiant dans notre match contre le Rwanda pour la place au CHAN.

    Le joueur qui n'aurait pas dû être aligné contre le Botswana, Minyahil Teshome , a marqué le penalty décisif contre le Rwanda . Il est maintenant le héros éthiopien. Tout ceci est oublié ».


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :