• Le chef d'Etat somalien demande l'aide de l'ethiopie pour créer un état fédéral solide

    A Addis-Abeba, le nouveau Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn, a reçu pour la première fois le président somalien Hassan Cheikh Mohamoud, récemment élu. Ils ont affiché leur solidarité, et le chef d'Etat somalien a demandé l'aide de son voisin dans la mise en place d'un Etat fédéral fort, nouveauté des institutions somaliennes. Mais le point le plus important a, évidemment, été la sécurité. Et l'Ethiopie a assuré que ses troupes ne quitteraient pas la Somalie tant que la situation ne serait pas définitivement stabilisée.

    Même si Hassan Cheikh Mohamoud a assuré que les miliciens shebabs étaient en déroute, le président somalien reste essentiellement préoccupé par la situation sécuritaire. Conscient que seule la stabilité permettra le développement d'un pays ravagé par 20 ans de guerre civile, il la place donc au premier plan. « La sécurité, dit-il, est de loin le principal des six piliers que nous avons définis pour redresser la Somalie, suivi par le système judiciaire et la gestion des finances publiques. Mais la sécurité a toujours été et reste la priorité numéro un pour la Somalie ».

    L'armée nationale est en phase de formation, et le puissant voisin éthiopien participe à son renforcement. Surtout, le Premier ministre a confirmé que ses troupes resteraient positionnées dans la région de Gedo, sachant que la situation sécuritaire l'exigerait. « Les forces de défense éthiopiennes, a-t-il déclaré, sont en Somalie dans la région de Gedo pour supporter le processus de paix. Nous attendons que les forces de l'Amisom nous remplacent, mais nous resterons surtout tant que nous n'aurons pas d'assurances suffisantes qu'il n'y aura pas de retour des milices shebabs dans la zone ».

    L'Amisom, force de l'Union africaine, et l'Ethiopie, risquent ainsi d'être encore présentes pour quelques temps en Somalie où la situation demeure fragile malgré les progrès enregistrés ces derniers mois.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :