• Lucy est de retour

    Lucy est de retour

    Lucy, le fameux squelette vieux de 3,2 millions d'années et complet à 40%, est considéré comme le plus ancien ancêtre de l'humanité. Il a été découvert en Ethiopie en 1974.

    Depuis cinq ans, Lucy était exposée aux Etats-Unis. Elle est revenue, ce mercredi 1er mai, à Addis-Abeba où elle sera montrée, pour la première fois, la semaine prochaine.

    Lucy est le surnom du fossile de l'espèce australopithecus afarensis découvert sur le site d'Hadar, en Ethiopie. Longtemps considérée comme une espèce à l'origine de la lignée humaine, elle est aujourd'hui interprétée comme une espèce cousine du genre Homo.

    Elle a, par ailleurs, révolutionné notre perception des origines humaines en démontrant que l'acquisition de la marche bipède datait de trois à quatre millions d'années.

    L'anthropologue américain Donald Johanson faisait partie de l'expédition scientifique qui a découvert Lucy. Il en parle encore avec émotion et, ce mercredi 1er mai, il a remercié l'ancien Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, de l'avoir fait découvrir au public américain. RFI a recueilli ses propos :

    « Le Premier ministre a eu l'idée d'envoyer Lucy comme un ambassadeur d'Ethiopie aux Etats-Unis afin qu'elle soit exposée dans plusieurs musées pour montrer aux gens combien ce pays est intéressant, pas seulement pour ses célèbres fossiles comme Lucy, mais pour toute sa riche histoire », a-t-il déclaré.

    Lucy a été montrée à New York, à Seattle, en Californie du Sud et à Huston. Des centaines de milliers de personnes sont venues la voir. « Je pense qu'elle fascine tellement les gens, à travers le monde, parce qu'ils la perçoivent comme une vraie personne.

    Ce n'est pas un fragment d'os ou un bout de mâchoire. C'est quelqu'un avec qui on peut réellement s'identifier », s'est enthousiasmé l'anthropologue américain avant de poursuivre :

    « Le message de Lucy à l'humanité est que nous avons tous la même origine, un démarrage et un ancêtre commun. Nous sommes unis par notre passé », a-t-il conclu. Ainsi, les sept milliards d'humains sont connectés grâce à Lucy.

    Lucy, qui a voyagé aux Etats-Unis pendant cinq ans pour y être étudiée en profondeur, devrait rester désormais en Ethiopie où un nouveau bâtiment scientifique a été construit avec tous les standards modernes pour garantir sa sécurité.

    Le succès de Lucy aux Etats-Unis a confirmé combien l'australopithecus afarensis continue de fasciner même si d'autres fossiles de primates plus anciens, mais beaucoup moins complets, ont été découverts depuis.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :